` L’emploi accompagné : une petite révolution pour l’emploi des personnes handicapées | Handicap Infos

COMMUNAUTÉ

HANDICAP | 05/01/17 09:23

0 réaction

trait

L’emploi accompagné : une petite révolution pour l’emploi des personnes handicapées

Cette mesure très attendue existe déjà dans la plupart des pays européens et s’adresserait en France à près de 1 500 personnes rencontrant des difficultés pour trouver un emploi stable ou se maintenir en poste.

Cette mesure très attendue existe déjà dans la plupart des pays européens et s’adresserait en France à près de 1 500 personnes rencontrant des difficultés pour trouver un emploi stable ou se maintenir en poste.



Le 1er janvier 2017 est synonyme de nombreux changements pour les salariés français, et en particulier pour les travailleurs en situation de handicap. L’emploi « accompagné », en vigueur depuis le début de l’année, est enfin inscrit au « Journal Officiel ». Le but de ce dispositif est d’aider les travailleurs handicapés à rejoindre le monde du travail en encourageant leur insertion dans les entreprises dites « classiques », et non pas uniquement dans les structures adaptées.

Un accompagnement qui se veut innovant, puisqu’il s’agit d’un suivi modulable et sur-mesure des bénéficiaires, en fonction de leur parcours professionnel et de leurs besoins en tant que travailleurs handicapés. Autre point essentiel de cette mesure : la personne en situation de handicap bénéficie d’un accompagnement une fois qu’elle est en emploi, pour la former à son poste et assurer son maintien et son évolution de carrière. Une approche à l’inverse de ce qui se faisait jusqu’alors en termes d’insertion professionnelle des personnes handicapées, notamment psychiques.

A noter toutefois, la personne en situation de handicap peut être suivie dès l’étape de la recherche d’emploi si besoin, avec notamment une évaluation des compétences et des acquis et une aide dans la définition de son projet professionnel.

Un même référent pour la personne handicapée et l’employeur

Parce qu’il ne suffit pas de louer l’insertion et l’inclusion pour que cela débouche sur des résultats à long terme, un « référent emploi accompagné » sera chargé de suivre le salarié et son employeur, aussi longtemps que nécessaire. Cet interlocuteur, qui peut être une personne ou un service, assurera le suivi des travailleurs handicapés et de leur entreprise, grâce à une double expertise, médico-sociale et professionnelle. Un référent mobilisable sur le temps de travail ou en dehors des heures ouvrées.

Qui peut bénéficier de l’emploi accompagné ?

Cette mesure très attendue existe déjà dans la plupart des pays européens et s’adresserait en France à près de 1 500 personnes rencontrant des difficultés pour trouver un emploi stable ou se maintenir en poste. Ouvert dès l’âge16 ans, cet accompagnement s’adresse aux travailleurs handicapés ayant un projet d’insertion en milieu ordinaire de travail, mais également aux personnes accueillies dans un établissement ou un service d’aide par le travail et à celles déjà en emploi mais qui rencontrent des difficultés pour pérenniser leur parcours professionnel. Pour rappel, le taux de chômage des personnes handicapées est en moyenne deux fois supérieur à celui des personnes valides, soit un taux d’environ 20%.

Quels sont les autres changements prévus en 2017 ?

L’emploi accompagné est une mesure parmi une dizaine de changements s’adressant aux personnes concernées par la maladie ou le handicap, depuis le 1er janvier 2017. Parmi les nouveaux dispositifs, citons :

Le congé proche aidant, qui permet aux salariés qui aident un proche malade, âgé ou handicapé, de bénéficier d’un congé sans solde, d’une durée de trois mois, renouvelable une fois. S’il n’est pas nouveau, la nouvelle version de ce congé s’adresse désormais aux aidants sans lien de parenté avec la personne malade et pourra être transformé en période d’activité à temps partiel.

Le tiers payant est désormais en passe d’être généralisé et permet la dispense d’avance des frais remboursés par l’Assurance-maladie pour les femmes enceintes et les patients atteints d’une affection de longue durée (ALD). Pour le reste de la population française, celui-ci dvrait s’appliquer en novembre 2017.

La nouvelle carte mobilité inclusion, avec un format carte de crédit, qui sera sécurisée et infalsifiable. Elle vient remplacer la carte en papier actuelle et sera expédiée directement au domicile des bénéficiaires.

Le crédit d’impôts dont bénéficient actuellement les actifs et retraités imposables qui emploient un salarié à domicile est dorénavant étendu à tous. Il permet notamment de récupérer 50% du montant annuel dépensé par un employeur-particulier.



© Handicap Infos - source : regionsjob

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel