Mercredi 21 avril 2021

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

LOI | article publié le, 03/09/15 0 réaction 


AAH : le montant de l'allocation adulte handicapé revalorisé à 807,65 euros au 1er septembre 2015

 
 

La dernière revalorisation en date est entrée en vigueur le mardi 1er septembre 2015. Elle est revalorisé de 0,9 % par rapport à septembre 2014. Son montant passe donc de 800,45 euros à 807,65 euros par mois.

La dernière revalorisation en date est entrée en vigueur le mardi 1er septembre 2015. Elle est revalorisé de 0,9 % par rapport à septembre 2014. Son montant passe donc de 800,45 euros à 807,65 euros par mois.

L'allocation pour adultes handicapés (AAH) assure un revenu minimum fixe aux personnes dépassant un certain niveau de handicap et ne pouvant prétendre à un avantage vieillesse, invalidité ou à une rente d'accident du travail.

Les conditions d'attribution de l'AAH
L'AAH est attribuée aux personnes atteintes d'un taux d'incapacité permanente de 80% ou plus. Les personnes ayant un handicap de 50 % à 79 % peuvent en bénéficier à condition d'avoir été reconnues comme ayant une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi. Seules les personnes habitant de façon permanente en France ou possédant un titre de séjour peuvent prétendre à l'AAH. Le demandeur doit être âgé d'au moins 20 ans. Si le demandeur souffre d'unhandicap allant de 50% à 79%, il a droit à l'AAH jusqu'à l'âge légal de départ à la retraite. Si le taux d'incapacité est égal ou supérieur à 80%, il peut recevoir une aide en complément de ses ressources pour atteindre le montant du minimum vieillesse.

Revalorisation de l'AAH
La dernière revalorisation en date est entrée en vigueur le mardi 1er septembre 2015. Elle est revalorisé de 0,9 % par rapport à septembre 2014. Son montant passe donc de 800,45 euros à 807,65 euros par mois.

Le calcul du montant de l'AAH en 2015
L'AAH est versée en prenant compte des ressources perçues par le demandeur et son conjoint, concubin ou pacsé retenues pour l'établissement de l'impôt sur le revenu. Si le demandeur ne perçoit pas de revenu d'activités, l'AAH vient compléter ces ressources pour atteindre le revenu mensuel minimal fixé à 805,98 € depuis le 1er septembre 2013 (contre 790,18 € précédemment). Si le demandeur reçoit un revenu d'activité, le montant de l'AAH sera calculé en fonction d'une partie de ces revenus. Dans ce cas, le montant sera calculé selon la formule suivante : AAH mensuelle = (plafond de ressources. ressources du ménage)/12. Le plafond est actuellement fixé à 9 671,81 € pour une personne seule (contre 9 319,08 € précédemment) et 19 343,61 € pour une personne en couple (contre 18 638,16 € précédemment). Il est majoré de 4 835 € par enfant à charge (4 659,54 € précédemment). Si le demandeur ne touche aucun revenu, il recevra le montant maximal de l'AAH.

Cumul de l'AAH avec d'autres prestations
L'AAH peut être cumulé pendant six mois en cas de reprise d'activité à hauteur de 80 % pour les revenus d'activités inférieurs à 30% du Smic, et de 40% de l'AAH pour les revenus supérieurs à 30 % du Smic. La majoration pour la vie autonome peut également être versée en complément de l'AAH à condition de percevoir l'AAH à taux normal, d'avoir un taux d'incapacité d'au moins 80%, de percevoir une aide au logement pour un logement indépendant et de ne pas percevoir de revenu d'activité à caractère professionnel propre. Les mêmes conditions s'appliquent au cumul de l'AAH et du complément de ressources, dans les cas où le handicap entraîne une capacité de travail inférieure à 5%.

© Handicap Infos


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème