Jeudi 21 octobre 2021

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

DÉPENDANCE | article publié le, 24/12/10 0 réaction 


Roselyne Bachelot rend visite aux personnes handicapées mentales vieillissantes

 
 

A cette occasion, l’Unapei fait état de ses revendications.

A cette occasion, l’Unapei fait état de ses revendications.

Le jour de Noël, le 25 décembre 2010 de 16h à 17h30, Roselyne Bachelot-Narquin se rend au foyer d’accueil médicalisé Jean Faveris pour y rencontrer les personnes handicapées mentales vieillissantes qui y sont accueillis. L’Unapei souhaite que cette visite appelle Madame Bachelot à prendre les mesures nécessaires lors de la réforme de la dépendance dont les débats débuteront dès janvier 2011.

Une visite dont se félicite l’Unapei qui milite depuis de nombreuses années pour la reconnaissance de la problématique urgente de l’avancée en âge des personnes handicapées mentales...

Les revendications de l’Unapei :

L’Unapei demande que les personnes handicapées mentales puissent bénéficier de l’AAH tout au long de leur vie.
Entre 20 et 60 ans, les personnes handicapées déficientes intellectuelles perçoivent quasiment toute l’AAH (Allocation aux adultes handicapés). Compte tenu du caractère subsidiaire de l’AAH, à l’âge de 60 ans les personnes handicapées mentales voient cette allocation remplacée par l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées) destinée à garantir un minimum vieillesse aux personnes âgées à faibles revenus.

L'Unapei demande que des solutions d'accueil adaptées soient développées.
Pour les personnes handicapées mentales, la continuité de prise en charge est encore plus importante que pour tout un chacun. Il est donc primordial que des solutions individualisées puissent être proposées. Maisons spécialisées, adaptation de maisons de retraites classiques, structures proches de leurs lieux de vie… tout peut être envisagé à condition que la solution proposée soit basée sur un véritable projet de vie et non sur des considérations purement gestionnaires ou d'opportunité budgétaire pour les structures.

L’Unapei demande un programme pluriannuel de création de 30 500 places dédiées à l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées mentales vieillissantes, dont :
Le plus rapidement l’adaptation et/ou la création de 15 500 places dédiées à l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées mentales vieillissantes.
D’ici 5 ans l’adaptation et/ou la création de 15 000 places supplémentaires dédiées à l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées mentales vieillissantes.

« Le vieillissement des personnes handicapées mentales est aujourd’hui occulté par les pouvoirs publics, alors qu’il s’agit d’une urgence pour de très nombreuses familles. Nous demandons que les barrières d’âge soient enfin levées et qu’un programme de création de 30 500 places sur 5 ans soit mis en place. Nous espérons que Madame Bachelot-Narquin entendra et prendra les mesures nécessaires » déclare Christel Prado, Présidente de l’Unapei.



© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème