Dimanche 18 août 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

MALADIES RARES | article publié le, 07/11/07 0 réaction 


Un numéro de téléphone pour les maladies rares

 
 

Le dessin de l’homme de Vitruve par Léonard de Vinci (1452-1519)

Les maladies rares ou maladies orphelines sont des maladies qui affectent moins de 0,2 % de la population. À ce jour, on estime qu'il en existe entre 5 000 et 8 000. 80 % de ces pathologies sont d'origine génétique.

Ces maladies ont acquis leur nom de maladie orpheline du fait de la difficulté économique à développer des thérapies pour un nombre très faible de malades (par exemple, une naissance sur 100 000 - un taux courant pour des affections génétiques rares - ne représente qu'environ deux cas par an en France).

On rencontre là une opposition nette entre le désir de soigner des pathologies souvent graves, et les investissements considérables pour développer une thérapie.

Une maladie est dite rare si moins d’une personne sur 2 000 en est atteinte, soit en France moins de 30 000 personnes pour une maladie donnée.

Quelques chiffres :

On dénombre près de 8 000 maladies rares identifiées, dont 80 % sont d’origine génétique.

Cinq nouvelles pathologies sont décrites chaque semaine dans le monde. 6 à 8 % de la population mondiale seraient concernés, de près ou de loin, par ces maladies, soit 4 millions de Français, 25 millions d’Européens et 27 millions d’Américains du Nord.

Une cinquantaine de maladies rares touchent chacune quelques milliers de personnes en France, alors que 500 autres n’atteignent que quelques centaines, voire quelques dizaines de personnes.

À titre d’exemples, on dénombre en France :
  • 15 000 malades atteints de drépanocytose
  • 8 000 malades atteints de paralysie supranucléaire progressive
  • 8 000 malades atteints de sclérose latérale amyotrophique
  • 5 000 à 6 000 malades atteints de mucoviscidose
  • 5 000 malades atteints de myopathie de Duchenne
  • 400 à 500 malades atteints de leucodystrophie
  • Quelques cas de progéria ou vieillissement précoce (moins de 100 cas dans le monde).
50 % des maladies rares sont graves et invalidantes. Elles sont caractérisées par :
  • Un début précoce dans la vie, deux fois sur trois avant l’âge de 2 ans
  • Des douleurs chroniques chez un malade sur cinq
  • La survenue d’un déficit moteur, sensoriel ou intellectuel dans la moitié des cas, à l’origine d’une incapacité réduisant l’autonomie dans un cas sur trois
  • La mise en jeu du pronostic vital dans presque la moitié des cas, les maladies rares expliquant 35 % des décès avant l’âge de 1 an, 10 % entre 1 et 5 ans et 12 % entre 5 et 15 ans
Les personnes atteintes de maladies rares et leurs proches peuvent obtenir des informations et des conseils auprès de "Maladies rares info services" . L’équipe de MRIS se compose d’un médecin pédiatre généticien, d’un médecin généraliste, d’une documentaliste scientifique, et une responsable de l’écoute. Des médecins consultants bénévoles apportent aussi leur contribution.

Numéro azur de MRIS :
0 810 63 19 20
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h.


EN SAVOIR + :


Maladies rares info services – Plateforme Maladies rares
102, rue Didot
75014 Paris

Le site Internet



© Benjamin Picard pour Handicap Infos


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème