Mercredi 12 décembre 2018

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

SANTÉ | article publié le, 17/04/15 0 réaction 


Autisme : le gouvernement s'attaque en profondeur aux insuffisances de notre système de santé

 
 

l´Unapei souhaite inscrire l´ensemble des 3 100 établissements et services qu´elle regroupe dans cette démarche de labellisation.

L'Unapei souhaite inscrire l'ensemble des 3 100 établissements et services qu'elle regroupe dans cette démarche de labellisation.

Lors de la réunion du comité national autisme du 16 avril, Mme Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, a réaffirmé la volonté du gouvernement de s'attaquer en profondeur aux insuffisances de notre système de santé et médico-social en matière d'accompagnement et de parcours des personnes autistes.

Les orientations prises en matière de formation, tant initiale que continue des professionnels de santé mais aussi de l'Education nationale, prises par le gouvernement, permettront à terme que l'ensemble des professionnels modifient de manière substantielle leurs pratiques en conformité avec les recommandations de l'HAS et de l'Anesm. Les différentes mesures envisagées témoignent de la volonté d'améliorer la qualité de cet accompagnement : label autisme des établissements et services médico-sociaux, et inspections dans les établissements sanitaires. Pour sa part, l'Unapei souhaite inscrire l'ensemble des 3 100 établissements et services qu'elle regroupe dans cette démarche de labellisation. De même, l'association avec les 550 associations qu'elle fédère poursuivra son engagement dans le soutien aux familles assumant le rôle d'aidants et participera à l'élaboration du protocole proposé par Mme Neuville.

L'Unapei salue enfin l'ouverture d'une concertation sur le cadre et la prise en charge financière des interventions libérales et des services d'aide à domicile auprès des enfants et adultes autistes. Les familles, en raison de l'insuffisance de réponses adaptées, ont recours à ces interventions qu'elles doivent elles-mêmes financer.

© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème