Dimanche 19 mai 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

VOILE | article publié le, 04/04/18 0 réaction 


Un équipage de course au large malvoyant s'engage pour valoriser la différence et casser les préjugés

 
 

Pour porter ce défi sportif et humain, Rêve à Perte de Vue a besoin du soutien de tous : du coup de pouce d’un particulier à l’engagement d’un partenaire titre qui souhaite impliquer son entreprise et embarquer ses collaborateurs d

Pour porter ce défi sportif et humain, Rêve à Perte de Vue a besoin du soutien de tous : du coup de pouce d’un particulier à l’engagement d’un partenaire titre qui souhaite impliquer son entreprise et embarquer ses collaborateurs dans une aventure collective unique.

À bord d’un bateau de course exigeant, l’équipage de Rêve à Perte de Vue, fédéré par Joël Paris - skipper déficient visuel - confronte le préjugé qui juge impossible pour un malvoyant de réaliser une course en voilier au grand large. Un dé pour ouvrir les esprits vers l’acception de soi et de l’autre, qui prend la forme d’un record de traversée Marseille – Carthage à la voile.

Faire une force de la différence, unir par la diversité

Il s'agit d'un équipage de course au large à la voile expérimenté, pour partie fondé sur la déficience visuelle. Son projet fédérateur porte une valeur forte d’exemple et contribue à casser les préjugés.

L’objectif de l'équipage : s’aligner sur des courses au large de renom auprès des plus grands navigateurs pour démontrer que la différence constitue un facteur de performance et aborder le handicap non dans sa prise en charge mais dans une démarche de valorisation de la différence. Rêve à Perte de Vue veut prouver par l’expérience que, bien intégrée et désirée en amont, la diversité constitue un réel levier de progrès qui pousse à faire équipe, à se mobiliser, à innover et à se surpasser, à penser au pluriel. Des valeurs que l’équipe de souhaite transférer vers les entreprises et les institutions.

Le prochain défit. Un record de traversée Marseille - Carthage

En 2018, l'équipage va tenter de battre le plus prestigieux record à la voile en Méditerranée (record homologué par le WSSRC - World Sailing Speed Record Council) : la traversée Marseille – Carthage. L’équipage va relier les côtes Phocéennes à celles de Sidi Bou Saïd en Tunisie : 458 milles nautiques pour un nouveau record, avant de se mettre sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabres à l’automne 2019.

Pour porter ce défi sportif et humain, Rêve à Perte de Vue a besoin du soutien de tous : du coup de pouce d’un particulier à l’engagement d’un partenaire titre qui souhaite impliquer son entreprise et embarquer ses collaborateurs dans une aventure collective unique. Des soutiens en dons, en nature ou en compétence qui permettront la mise en œuvre des moyens techniques et humains centrés sur la sécurité de l’équipage et du bateau pour mener à bien le projet.

Qui est l’équipage à bord ?

Joël Paris est le skipper et le fédérateur du projet. Ses yeux sont atteints d’une cataracte congénitale : malvoyant depuis toujours, il a appris à penser autrement, à me re en place des solutions alternatives et à développer un sens accru de l’écoute et du contact. Marin aguerri, l’expérience de Joël dans le team Jolokia lui a permis de s’approprier le véritable concept de la diversité, de la vivre et de l’expérimenter.

Lucas Falco est un grand « numéro 1 », l’équipier qui s’occupe des voiles d’avant sur les grands voiliers de courses. Il a été chef de quart sur le Team Jolokia. En sus, il est infirmier et intervient sur le Tour de France à la Voile.

Olivier Brisse est détenteur du record de vitesse en planche à voile pour une personne non voyante. Très grand barreur, Olivier sent mieux que quiconque l’équilibre du bateau. Il est un des piliers du team Jolokia.

Le bateau

L’équipage navigue sur « Timoun », un Half tonner construit pour la course en 1985. Ce type de bateau a servi de modèle à la construction des monotypes Figaro, une référence en matière de fiabilité et de performance. Il mesure 30 pieds de long (9,15 mètres), son mât culmine à 13 mètres de hauteur et sa voilure représente 51 M2 de toile.

Retrouvez l'équipage sur Twitter @reveapertedevue

© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème