Vendredi 24 mai 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

SCIENCE | article publié le, 10/07/08 0 réaction 


L'ADN du futur ou le futur de l'ADN ?

 
 

Des chimistes japonais dclarent avoir cr la premire molcule d´ADN presque entirement constitue d´lments artificiels.

Des chimistes japonais dclarent avoir cr la premire molcule d'ADN artificielle.

Des chimistes japonais dclarent avoir cr la premire molcule d'ADN presque entirement constitue d'lments artificiels. Cette dcouverte pourrait mener d'importantes perces dans les domaines de la thrapie gnique, de la nano-informatique et de la haute technologie avance.

L'ADN, gnralement reprsent comme une hlice double, contient toutes les empreintes de la vie et dtient la cl du dveloppement et du fonctionnement de chaque organisme sur terre. C'est en fait une molcule qui supporte l'hrdit et le code gntique du rgne vivant.

L'ADN est form entre autres partir de quatre blocs fondateurs, connus sous le nom de "bases azotes", soit l'adnine, la thymine, la cytosine et la guanine. Celles-ci codent les protines utilises dans le fonctionnement et le dveloppement des cellules.

Puce lectronique

Puce lectronique

Or, les scientifiques essaient depuis des annes de dvelopper des versions artificielles de l'ADN afin de mettre profit son incroyable capacit de stockage d'information. L'ADN a d'ailleurs dj inspir la cration de circuits lectroniques simples. D'autres chercheurs ont pour leur part russi forger par le pass des molcules d'ADN partir de quelques constituants artificiels.

Masahiko Inouye et ses collgues de l'Universit de Toyama sont quant eux parvenus relier quatre nouvelles bases artificielles l'intrieur de la structure fondatrice de la molcule d'ADN, crant ainsi une structure deux brins semblable l'ADN naturel. Cependant, cette version s'avre, disent-ils, inhabituellement stable.

La composition chimique unique de ces structures et leur grande stabilit offrent des possibilits sans prcdent quant au dveloppement de nouveau matriel biotechnologique, affirment avec enthousiasme les chercheurs.

L'ADN artificiel pourrait ventuellement tre appliqu des systmes de gntique extracellulaire avec du stockage d'information et des capacits foisonnants de renchrir les scientifiques.

La grande trouvaille sera plus amplement taye dans la parution du Journal of the American Chemical Society du 23 juillet prochain.

Qui sait, nos ordinateurs seront peut-tre bientt aliments par de l'ADN artificiel !





© Handicap Infos - source : LiveScience


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème