Jeudi 18 juillet 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

FORMATIONS | article publié le, 26/02/19 0 réaction 


La formation professionnelle des personnes handicapées entre 2014 et 2016

 
 

Une forte hausse des formations des personnes en recherche d’emploi et des entrées en apprentissage.

Une forte hausse des formations des personnes en recherche d’emploi et des entrées en apprentissage.

En 2016, parmi les personnes en recherche d’emploi entrées en formation, 114 600 sont handicapées (soit 11 % des entrants). Cette augmentation de près de 50 % par rapport à l’année précédente est notamment due à la mise en place du plan « 500 000 formations » début 2016. Les régions restent les premiers commanditaires de ces formations pour les personnes handicapées (40 %), même si la part de Pôle emploi s’accroît fortement (33 %). Les entrées de personnes handicapées dans ces dispositifs de formation concernent un peu plus les hommes et nettement moins les jeunes adultes.

Concernant la formation en alternance, 3 400 nouveaux contrats d’apprentissage et 2 200 contrats de professionnalisation ont été signés par des personnes handicapées en 2016. Les contrats d’apprentissage, soutenus par les actions mises en place par l’Agefiph, doublent par rapport à 2012. A contrario, les contrats de professionnalisation diminuent nettement, du fait, notamment, de la baisse des aides financières, alors qu’elles augmentent pour les autres bénéficiaires.

La formation professionnelle, y compris celle en alternance, a pour objectif l’insertion ou la réinsertion professionnelle, le maintien dans l’emploi, le développement des compétences, l’accès aux différents niveaux de qualification professionnelle, mais aussi la contribution au développement économique et culturel ainsi qu’à la sécurisation des parcours et à la promotion sociale.

Les personnes qui ont une reconnaissance du handicap ont accès à l’ensemble des actions de formation dites de droit commun mais aussi à des dispositifs spécifiques. Sont principalement détaillées ici les formations à destination des personnes en recherche d’emploi et les formations, initiales ou continues, en alternance.

Un fort impact du plan « 500 000 » sur la formation professionnelle des personnes handicapées en recherche d’emploi :

Les entrées dans les dispositifs de formation des personnes en recherche d’emploi sont suivies via la Base régionalisée des stagiaires de la formation professionnelle (Brest), qui permet de bien repérer les bénéficiaires reconnus handicapés depuis 2014. Cette source administrative recense les entrées en stages rémunérés par les conseils régionaux, Pôle emploi, l’État ou l’Agefiph, ainsi que ceux non rémunérés mais bénéficiant d’une protection sociale.

11 % de personnes handicapées parmi les personnes en recherche d’emploi entrées en formation :

En 2016, 114 600 personnes handicapées en recherche d’emploi sont entrées en formation, représentant ainsi 11 % des entrées. Le plan « 500 000 formations » mis en place début 2016 se traduit par une progression de près de 50 % des entrées de l’ensemble des personnes en recherche d’emploi comme de celles handicapées, dont la part est stable.

En 2016, 40 % des entrées en formation des personnes handicapées en recherche d’emploi sont commanditées par les conseils régionaux, qui restent donc prépondérants. La loi du 5 mars 2014 renforce leurs compétences en matière de formation professionnelle, tout particulièrement pour les personnes en situation de handicap. Néanmoins, en lien avec le plan « 500 000 formations », la part des commandes passées par Pôle emploi est en nette hausse en 2016, puisqu’elle atteint 33 %, contre 20 % en 2015. À l’inverse, l’État et l’Agefiph occupent une place moins importante que précédemment, avec 13 % chacun.

Des personnes handicapées en recherche d’emploi plus âgées que les autres bénéficiaires entrés en formation :

En 2016, au sein des personnes en recherche d’emploi entrées en formation, la population des personnes handicapées est un peu plus masculine (57 % d’hommes, contre 54 % sur l’ensemble des entrants) et surtout nettement plus âgée (91 % de 26 ans ou plus, contre seulement 71 % parmi les nouveaux bénéficiaires). Ceci rejoint les caractéristiques de l’ensemble de la population handicapée. Entre 2014 et 2016, la répartition des entrées en formation par classe d’âge évolue au bénéfice des plus âgés (+ 5 points pour les 45 ans ou plus chez les personnes handicapées comme chez les autres).

Nette hausse de la part des personnes handicapées en recherche d’emploi rémunérées par Pôle emploi :

En 2016, environ trois-quarts des formations suivies par les personnes en recherche d’emploi sont de courte durée (moins de 6 mois), pour les personnes handicapées comme pour les autres. Cependant, les personnes handicapées accèdent plus souvent à des formations de 3 à 6 mois (32 % contre 25 % pour l’ensemble).

Près de la moitié des personnes handicapées entrées dans ces dispositifs en 2016 bénéficient de l’assurance chômage ou de rémunérations de formations versées par Pôle emploi. Cette part est en nette hausse par rapport à 2015 (33 %), en lien avec la montée en charge du plan « 500 000 formations ». À l’inverse, la part des personnes handicapées touchant une rémunération publique de stage (RPS) de la part de l’État, des régions ou de l’Agefiph diminue et atteint 37 % en 2016 (contre 51 % en 2015). L’Agefiph a consacré, en effet, 47 millions d’euros de moins à la formation des personnes handicapées en recherche d’emploi en 2016 qu’en 2014 (avec 119,7 millions d’euros).

En 2016, 6 % des personnes handicapées sont prises en charge par le régime de solidarité via l’allocation adulte handicapé (AAH) ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et 9 % n’ont pas de rémunération spécifique mais uniquement une prise en charge de leur protection sociale.

EN SAVOIR + :
Consulter tous les résultats


© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème