Mercredi 12 décembre 2018

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

PANORAMAS | article publié le, 26/09/18 0 réaction 


Minima sociaux et prestations sociales destinés aux ménages, notamment les plus modestes

 
 

Un grand nombre de ces données proviennent des organismes qui gèrent ces prestations, notamment la Caisse nationale des allocations familiales, la Mutualité sociale agricole et Pôle emploi.

Un grand nombre de ces données proviennent des organismes qui gèrent ces prestations, notamment la Caisse nationale des allocations familiales, la Mutualité sociale agricole et Pôle emploi.

Les Minima sociaux et prestations sociales réunissent les données disponibles en 2018 sur les dispositifs de redistribution destinés aux ménages, notamment les plus modestes.

La vue d’ensemble synthétise les effets de la redistribution vers les ménages les plus modestes en 2015. Les fiches d’analyses transversales examinent, entre autres, la composition du revenu de ces ménages ou l’assiette des ressources des prestations. L’étude des caractéristiques des bénéficiaires de minima sociaux (conditions de logement, couverture complémentaire santé, emploi, niveau de vie et revenu arbitrable) s’enrichit cette année avec deux nouvelles fiches spécifiques aux bénéficiaires du RSA : l’une sur leur orientation et leur accompagnement dans le cadre des droits et devoirs des bénéficiaires ; l’autre sur leur état de santé.

La conciliation entre vie familiale et insertion professionnelle pour les parents bénéficiaires du RSA et de l’ASS fait l’objet d’une autre nouvelle fiche. Par ailleurs, les fiches détaillant les trajectoires des bénéficiaires de minima sociaux dans ces dispositifs ont été profondément remaniées.

Deux nouvelles fiches viennent s’ajouter aux fiches qui décrivent chaque prestation : l’une sur la prime d’activité, mise en place au 1er janvier 2016, qui s’adresse aux travailleurs aux revenus modestes ; l’autre sur la Garantie jeunes, généralisée à l’ensemble du territoire au 1er janvier 2017, qui est destinée aux jeunes de 16 à 25 ans en situation précaire.

Un grand nombre de ces données proviennent des organismes qui gèrent ces prestations, notamment la Caisse nationale des allocations familiales, la Mutualité sociale agricole et Pôle emploi.

Cet ouvrage mobilise aussi des données issues d’enquêtes structurelles de l’Insee, d’enquêtes ponctuelles menées par la DREES et du panel de bénéficiaires de compléments de revenus d’activité et de minima sociaux (ENIACRAMS) de la DREES.

Elles permettent d’évaluer la place et les effets de chaque dispositif dans la redistribution et de comparer, selon des angles d’analyse différents, la situation des personnes modestes par rapport à l’ensemble de la population.

EN SAVOIR + :
Minima sociaux et prestations sociales 2018


© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème