Mon Compte

 S'inscrire (gratuit)

Jeudi 20 septembre 2018

 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

RECHERCHE | article publié le, 22/01/10 0 réaction 


Sclrose en plaques: 2 nouveaux mdicaments tests, Cladribine et Fingolimod

Ces nouveaux traitements s´avrent efficace contre la sclrose en plaques.

Ces nouveaux traitements s'avrent efficace contre la SEP.

Les rsultats d'essais cliniques avec deux mdicaments immunodpresseurs, la Cladribine (de Merck Serono) et le Fingolimod (de Novartis), pour le traitement de la sclrose en plaques (SEP) viennent d'tre publis dans le New England Journal of Medicine.

Ces mdicaments, qui se prennent par voie orale, semblent rduire la frquence des pousses de la maladie et sa progression. Ils prsentent cependant des risques importants d'effets secondaires du fait de l'affaiblissement du systme immunitaire.

La sclrose en plaques est une maladie auto-immune dans laquelle une raction inflammatoire d'origine immunitaire dtruit les gaines de myline qui entourent les fibres nerveuses du cerveau. De l l'utilisation de mdicaments immunodpresseurs.

La Cladribine a t teste pendant 2 ans avec 1.326 personnes atteintes de la maladie. La moiti recevait la Cladribine et l'autre moiti un placebo (un produit inactif). La Cladribine bloque de manire slective certains lymphocytes impliqus dans les ractions inflammatoires et immunitaires. Ce mdicament est dj utilis pour le traitement de certaines formes rares de cancer du sang. Pour la sclrose en plaques, il serait utilis 8 10 jours par anne.

Les personnes recevant la Cladribine ont connu deux fois moins de pousses de la maladie que celles recevant le placebo (14% par an comparativement 33%). Prs de 79% n'ont pas eu de pousses pendant la dure de l'essai contre 60% avec le placebo. Elles taient 30% fois moins susceptibles de voir leur tat s'aggraver. L'imagerie crbrale indiquait moins de lsions pour celles recevant le mdicament.

Mais 20% 30% des personnes prenant la Cladribine comparativement 2% de celles prenant le placebo ont dvelopp un faible niveau de globules blancs combattant les infections et 20 d'entre elles ont dvelopp une infection au virus de l'herps comparativement aucune de celle prenant le placebo.

Le Fingolimod, prendre quotidiennement par voie orale, a t test pendant 2 ans avec 1.033 personnes. La maladie a progress chez 17% de celles prenant le mdicament comparativement 24% pour le groupe placebo. La proportion d'infections au virus de l'herps tait similaire dans les 2 groupes mais les infections respiratoires telles que les bronchites et les pneumonies taient deux fois plus leves chez celles prenant le Fingolimod.

Le Fingolimod a galement t compar, dans un essais d'un an avec 1200 personnes, avec le Avonex, une forme d'interfron s'administrant par voie intraveineuse (le traitement de rfrence classique). Les personnes qui prenaient le Fingolimod ont eu moins de pousses de la maladie (20% comparativement 30%) et cette dernire a moins progress; 9% ont eu des effets secondaires srieux comparativement 6% avec l'Avonex.

Ces essais cliniques taient financs par les fabricants Merck Serono et Novartis.

EN SAVOIR +:
Consultez tous les articles du dossier SEP


© Handicap Infos - source : Afp, Le Figaro, Washington Post.


 Haut de page




 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

  |  Pour intervenir ici, vous devez d'abord vous identifier, ou vous inscrire (gratuit).