Samedi 28 mai 2022

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

SENSIBILISER | article publié le, 31/05/10 0 réaction 


Semaine nationale de l’aphasie du 7 au 12 juin 2010

 
 

Toute personne peut devenir aphasique, quel que soit son âge.

Toute personne peut devenir aphasique, quel que soit son âge.

On parle d'aphasie quand un individu a perdu totalement ou partiellement la capacité de communiquer, c'est-à-dire de parler ou de comprendre ce qu'on lui dit.

Les spécialistes du langage font une différence entre la parole et le langage :


si un individu éprouve des difficultés d'articulation, de prononciation, on dira qu'il a un trouble de la parole.

s'il éprouve des difficultés à choisir ses mots, à les combiner pour faire des phrases ou même à comprendre leur sens, on dira plutôt qu'il a un problème de langage.

L'aphasie est d'abord un trouble du langage auquel s'ajoute souvent un trouble de parole ; elle entraîne des troubles tant dans l'expression que dans la compréhension du langage.

Souvent l'aphasique n'arrive même plus à nommer des objets, ne retrouve plus le nom des personnes qu'il connaît, ne peut même pas répondre clairement par oui ou non.

Les personnes aphasiques ne peuvent plus, ou alors avec difficulté :

parler,
comprendre,
lire,
écrire.

L’aphasie porte atteinte à la vie quotidienne des personnes aphasiques et de leurs familles pour :

converser,
téléphoner,
regarder la télévision,
écouter la radio,
lire le journal,
écrire des lettres, remplir des formulaires,
faire des calculs,
se ‘’débrouiller’’ dans un lieu inconnu.

NOTE :

L’aphasie n’est pas la conséquence d’une surdité ou d’un trouble des organes de la parole. L’aphasique est capable de réfléchir et de communiquer si on l’aide à s’exprimer.

Le témoignage d’un aphasique :

En début d’année, j'étais très fatigué et mi février, à 2 heures du matin, ma femme m'a réveillé pour me dire que je ronflais très fort.
Je me suis assis et je lui ai dit : ''Je rêve''.
Quelques minutes après, je me suis affalé sur le lit.

Au bout de 20 minutes, les pompiers sont arrivés. J'ai été transporté d'urgence dans un Hôpital à Paris.

''Accident Vasculaire Cérébral'‘

Les chirurgiens m'ont opéré et ils ont extrait de mon cerveau un hématome gros comme un œuf. J'y suis resté 3 semaines en service de réanimation, puis, une semaine en service médical.

Lorsque je me suis réveillé, j'ai vu ma fille qui m'a dit :
''Bonjour papa, alors peux-tu me parler ?''
J'ai essayé de lui dire ''Bien sûr, je peux parler …. et bien non !''
Le seul mot que j'ai prononcé ''Merde'‘.
Je ne peux plus parler, et oui, mon cerveau a été complètement ‘'mouliné''.

Je suis parti un mois dans un Centre de rééducation fonctionnelle. Ensuite, quand je suis revenu définitivement à la maison j'ai pleuré. J'ai été rétabli au bout de 2 mois en ayant retrouvé toutes mes capacités motrices, mais j'étais incapable de m'exprimer.

Je suis A P H A S I Q U E

Il est sûr que je suis handicapé, je ne parle plus aussi vite qu'avant, je ne peux plus écrire un texte aisément et lorsque quelqu'un me demande de faire 3 ou 4 choses à la fois, et bien je m'y perds, en fait tout mon cerveau est ralenti.

EN SAVOIR + :


Fédération Nationale des Aphasiques de France
Le Cèdre Bat8 Le grand jardin - Avenue Grenier Chabaud
83160 LA VALETTE DU VAR
Téléphone : 05.55.67.17.22
www.aphasie.fr




© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème