COMMUNAUTÉ

ÉTUDE  |  article publié le, 17/06/17

0 réaction

trait

Situation des EHPAD en France

L´entrée en EHPAD se fait en moyenne à 84 ans et 5 mois.

L'entrée en EHPAD se fait en moyenne à 84 ans et 5 mois.



Les EHPAD sont des Etablissements d'Hébergement pour Personnes âgées. Ces structures sont spécialisées dans l'accompagnement aux personnes en perte partielle voire totale d'autonomie. Elles leur permettent de recevoir une aide spécifique quotidienne, délivrée par des professionnels. Accessibles aux personnes âgées de 60 ans et plus, ces maisons de retraite médicalisées peuvent proposer une offre d'hébergement temporaire ou permanent. Le personnel médical de ces établissements est, la plupart du temps, composé d'un médecin coordinateur, d'infirmières, de psychologues, d'une équipe paramédical et d'intervenants libéraux extérieurs. Aujourd'hui, les EHPAD représentent plus de 70% des établissements dédiés au logement des personnes âgées. On en dénombre près de 8000 en France.

Le prix d'un EHPAD se compose de 3 tarifs :

Le tarif hébergement
Le tarif dépendance
Le tarif soins

Qui vit en EHPAD ?

L'entrée en EHPAD se fait en moyenne à 84 ans et 5 mois. En 2012, 74% personnes résidant en EHPAD bénéficiaient de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Six personnes sur dix bénéficiaires de cette allocation sont classées entre le GIR 1 et 2, c'est-à-dire qu'ils sont aux plus forts degrés de dépendance.

En 2012, le budget consacré aux soins de longue durée pour personnes âgées avoisinaient les 8,3 milliards d'euros. Avec une population vieillissante et un nombre croissant de personnes dépendantes, ce budget va continuer d'augmenter.

Les seniors de demain

Avec l'espérance de vie qui augmente, les seniors représentent une part de plus en plus importante dans la population française. En 2016, ils représentaient déjà 21% de la population française, soit 15,7 millions de personnes âgées. Avec l'arrivée des « papy-boomers » (enfants du baby-boom), le nombre de personnes âgées devrait atteindre 22.6 millions en 2040, soit 32% de la population. Mais vivre plus longtemps, ce n'est pas forcément mieux vieillir, car le nombre de personnes âgées dépendantes est en constante augmentation lui aussi. On projette une augmentation de 50% des personnes âgées dépendantes d'ici 2040.

Y a-t-il assez d'EHPAD pour répondre à la demande ?

Malgré une offre importante de lits, le nombre de places disponibles en EHPAD est aujourd'hui limité. D'après l'UFC- Que choisir, le délai d'attente avoisine les 8 mois en moyenne pour les EHPAD publics. Les EHPAD privés proposent des tarifs plus élevés mais le délai d'attente est beaucoup moins long. La croissance démographique qui induit une population de plus en plus âgée ne fait qu'augmenter la demande depuis des années. Ainsi, pour conserver la moyenne actuelle de 10 lits pour 100 personnes de plus de 75 ans, il faudrait doubler le nombre de lits d'ici à 2040. C'est un écart qui se creuse un peu plus chaque jour : en 2012, 5 000 places ont été créées alors que la demande était de 10 000.

Observation de tensions entre l'offre et la demande d'EHPAD

Selon l'étude menée par logement-seniors.com au cours de l'année 2017, certains départements sont sous forte tension. Les demandes de placement en EHPAD sont très nombreuses et pourtant, elles ne sont pas forcément dans les zones où il y a le plus de lits. Les Alpes-Maritimes, la Meurthe-et-Moselle, la Manche, la Mayenne et le Loir-et-Cher totalisent 18% de la demande en France et ne proposent que 5% de l'offre de lits en EHPAD.

Ces départements font partie des endroits où l'on compte le plus de personnes âgées mais où le nombre de lit est paradoxalement faible.

Les zones de forte tension ne s'expliquent pas seulement par un nombre élevé de demande mais par un déséquilibre entre l'offre d'hébergement et la demande.

Des mesures pour pallier la pénurie

En 2010, la loi Hopital, Patients, Santé et Territoires de Roseline Bachelot met en place un système d'appels à projets pour relancer la construction d'EHPAD dans les zones les plus délaissées. Mais la nouvelle procédure d'appels à projet est un système qui ne fonctionne pas assez rapidement pour rétablir le déséquilibre entre l'offre d'hébergement et la demande :

Les cahiers des charges sont très précis et découragent certains promoteurs

Les procédures d'ouverture sont longues

D'autre part, la création de nouveaux EHPAD est très couteuse, notamment du fait de l'APA délivrée aux personnes dépendantes et financée par le département dont les budgets baissent d'années en années.

Quelles seront les nouvelles mesures prévues par le futur gouvernement pour pallier l'insuffisance d'EHPAD et répondre aux besoins des personnes dépendantes ?

EN SAVOIR + :
www.logement-seniors.com


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique