Lundi 17 février 2020

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

CONSTAT | article publié le, 14/03/13 0 réaction 


Situation des sourds au travail : le projet de recherche EEPSO fait état de paradoxes

 
 

Les témoignages de salariés sourds sont unanimes : ils sont fiers de travailler.

Les témoignages de salariés sourds sont unanimes : ils sont fiers de travailler.

Les témoignages de salariés sourds sont unanimes : ils sont fiers de travailler. Cependant, beaucoup d’entre eux s’épuisent à essayer d’améliorer leur environnement de travail : mettre en place une circulation des informations adaptée et faire entendre que l’accessibilité n’est pas l’affaire d’une seule personne, mais celle de tout le collectif : l’entreprise.

C’est l’un des constats que font les chercheurs du Centre d’études de l’emploi (Cee) et de Websourd, au terme de 2 années de recherches dans le cadre du projet EEPSO (Emploi et Expériences Professionnelles de Sourds en milieu Ordinaire).

Réalisé avec le soutien de la Drees-MiRe/Cnsa, le projet visait à  :

Combler le manque de connaissances sur le rapport à l’Emploi et les Expériences Professionnelles de Sourds en milieu Ordinaire, tant du point de vue statistique qu’en termes de parcours et de vécu de cette population active,

Préciser de quelle manière la loi du 11 février 2005 pour l'Égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées transforme ou est susceptible de transformer les conditions de travail, visible à travers les stratégies professionnelles des personnes sourdes.

Le constat est paradoxal : la loi du 11 février 2005 est appliquée de manière très variable d’une entreprise à l’autre. Au-delà des personnels et des ressources que les entreprises mobilisent, les résultats de la recherche EEPSO montrent que ce sont surtout les sourds qui sensibilisent leur entourage professionnel aux besoins de communication et qui passent une partie de leur temps de travail à « négocier » l’accès aux réunions et formations, l’obtention d’une évolution professionnelle, le partage de la culture de l’entreprise, etc. En définitive, c’est pour simplement travailler dans de bonnes conditions et répondre aux attentes de leur employeur qu’ils doivent négocier.

Les résultats de cette recherche seront présentés le 19 mars 2013 à 18h, à l’auditorium Etienne Pernet de la MACIF à Paris (15e). Les enjeux seront débattus au travers de 2 tables rondes :

Peut-on travailler sans communiquer ? Quelle place a la langue des signes française au travail ?

Comment obtenir des aménagements de poste et participer aux collectifs de travail, de manière raisonnable ?

Ouvert à tous et gratuit. Pour s’inscrire : emploisourdseepso@yahoo.fr

© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème