Mercredi 05 août 2020

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

LIVRES | article publié le, 22/06/15 0 réaction 


'Yes they can', des livres pour aider les enfants à se familiariser avec le handicap

 
 

Peu de livres pour 4-6 ans incluent des enfants handicapés.

Peu de livres pour 4-6 ans incluent des enfants handicapés.

"On a peur de ce qu'on ne connait pas": pour aider les enfants à accepter la "différence" des autres, la maman d'un petit garçon handicapé a lancé une collection de livres jeunesse, "Yes they can".

Nébine Dominguez, 41 ans, est l'auteure des aventures des "fruits Kiki" (éditions Paja), dont le 3e tome vient d'être publié. Illustrés par Olivia de Bona, ces livres très colorés racontent les aventures d'une joyeuse bande de copains: une grosse pastèque, une petite myrtille, une délicate pêche... et la banane Koko, qui a la peau abimée et se déplace en fauteuil roulant.

L'auteure, qui a quitté Paris pour la Touraine, a un fils de 12 ans souffrant d'un handicap moteur en raison d'une maladie orpheline.

"Je n'ai aucune compétence médicale et la maladie de Nicolas avançant, je me sentais complètement incompétente, impuissante. C'était terrible. Je me disais : je ne peux rien faire pour l'aider plus, je suis complètement tributaire des médecins", relate-t-elle à l'AFP. "Mais il y avait une chose que je savais faire, c'était écrire".

Travaillant dans un cabinet de conseil en droit du travail, Nébine avait déjà rédigé des études pour la presse économique et financière. Elle s'est lancée dans son projet de livres après une sortie scolaire avec la classe spécialisée de son fils, qui s'est attirée moult regards et remarques désobligeants d'adultes. "J'ai pensé qu'il fallait faire un travail de prévention auprès des enfants, par la lecture".

Peu de livres pour 4-6 ans incluent des enfants handicapés. "On en trouve dans ceux dont le thème est le handicap, mais la famille parfaite ne va jamais les acheter. J'ai donc voulu écrire des histoires généralistes, mais avec un enfant handicapé, véhiculant un message de tolérance et de bienveillance".

"Mon objectif était de limiter la moquerie. On se moque de ce dont on a peur, et on a peur de ce qu'on ne connait pas". "Initialement, c'est une démarche égoïste. J'ai eu l'impression d'avoir récupéré ma place de maman, c'est-à-dire aider Nicolas".

Nébine Dominguez a déjà écrit neuf histoires. Le premier tome est sorti il y a deux ans, le quatrième est prévu fin 2015. A terme, elle souhaiterait que les maisons d'édition jeunesse signent une charte les engageant à inclure davantage de personnages handicapés dans les livres.

© Handicap Infos - source : afp


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème